• http://ekladata.com/cookinkat.eklablog.com/perso/nougats-sesame-noir-cajou/collagenougats1.jpg

     
    J'ai appris sur le blog de Margot que la noix de cajou s'appelle "腰果 yao guo",
    en chinois "le fruit en forme de rein". Comme les cacahuètes, les noix et les sésames,
    c'est un fruit sec très apprécié en Chine grâce à sa vertu nutritionnelle.
     
     

     C'est d'ailleurs sur le blog de Margot ''recettes d'une chinoise" que j'ai trouvé cette merveille !!!!


    Avec son aimable autorisation, j'ai repris ses termes,
    qui sont largement et suffisamment explicites.

    ☆ Sa recette est ici : CLIC ! ☆

     

     N'hésitez pas à en faire car c'est croquant, craquant.... absolument délicieux !!!

     

     

     
     
     
    40 g de sésames noirs
    60 g de noix de cajou concassées
    50 g de sucre en poudre
    50 g de glucose
    40 ml d'eau
     
     
     
     
     
    http://ekladata.com/cookinkat.eklablog.com/perso/nougats-sesame-noir-cajou/collagenougats2.jpg
     
     
     
     
     
     

    Faites grillez les graines de sésame noir et les noix de cajou au four à 120°c pendant 10 à 15 min.
    Gardez les au chaud.

    Mettez le sucre, le glucose et l'eau dans une casserole, chauffez jusqu'à 165°c.
     
    ✿  ✿

    Versez les noix de cajou et les sésames, mélangez et étalez tout de suite sur du papier sulfurisé.
    Mettez un autre papier sulfurisé par dessus
    et abaissez jusqu'à 4 mm d’épaisseur avec un rouleau pâtissier.
     
    ✿  ✿

    Coupez en morceaux réguliers et laissez refroidir complètement
    avant de les ranger dans une boîte hermétique.
     
     ✿  ✿
     
     
     
     
    Et voilà !
    C'est une bonne idée de cadeau gourmand
    pour celles et ceux qui aiment les idées ''home made'' !
     
     
     
     
    http://ekladata.com/cookinkat.eklablog.com/perso/nougats-sesame-noir-cajou/collagenougatrs3.jpg
     
     
     
    Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  •   

    Les accras de morue, c'est l’apéritif typique des Antilles, que vous connaissez sans doute déjà.
    L’accra est une pâte à beignet, épicée dans laquelle on ajoute de la morue.

    Pour cette fois, j'ai remplacé la morue par des sardines. Ce n'est pas pareil mais le résultat est tout à fait plaisant.

    La prochaine fois, je vous proposerai la recette avec de la morue et du combawa....

     

     
    source des images : Geo.fr

      

     

    pour une quinzaine d'accras...

    140 g de farine

    1 càc rase de levure

    25 cl d'eau

    125 g de sardines cuisinées à l'ancienne
    perle

       (à remplacer par 170 g de chair de morue
    dessalée pour les accras authentiques...)

    1 càc de purée de gingembre

    1 échalotte (15g env.)
    (ou un p'ti oignon de taille moyenne)

    1 gousse d'ail écrasée

    1 càs de jus de citron lime

    piment selon les goûts

    cives

    sel, poivre

    huile de friture

     

     

       

     

     

     

    Mettez dans un bol la farine, l'ail coupé en tous petits morceaux, le jus de citron, la cive, l'échalote, le piment rouge (si vous voulez), le gingembre et mélangez le tout quelque peu.
    Ajoutez un verre à moutarde d'eau (à peu près). I
    ncorporez la levure. Mélangez le tout.
    Ajoutez en tout dernier lieu les sardines que vous aurez émiéttées.

     

     Ajoutez l'eau au fur et à mesure surtout, vous devez obtenir une pâte semi épaisse (voir photo).

      

      

    Laissez reposer votre pâte au moins une trentaine de minutes.

    Faites ensuite chauffer l’huile de friture. A l'aide d'une cuillère à café, déposez une petite quantité de pâte dans l'huile chaude. Retirez les accras de l'huile lorsqu'ils sont bien dorés.

     

    Déposez-les sur du papier absorbant.

       

    Il faut que l'huile soit bien chaude pour qu'ils soient saisis !
     L’huile est assez chaude quand l’accra remonte immédiatement à la surface.

    Testez donc toujours la pâte avec un ou deux beignets
    formés à l’aide d’une petite cuillère avant de vous lancer...


    Croustillants à l'extérieur & moëlleux à l'intérieur...

      


    source de l'image : linternaute.com

      

    Ces accras de morue peuvent être servis dans du pain avec de la salade
    pour retrouver la tradition du goûter comme aux Antilles.

      

    *** à servir accompagné d'un ti punch coco ou de quelques crudités ***

     

    Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

      

     

      

    C'est une recette sur laquelle j'ai flashé depuis que je l'ai vue chez Cuisine Métisse.
    Et puis actuellement j'ai terriblement envie de noix de coco donc c'est tout bon !

    D'après ce que j'ai pu lire sur le net, il s'agit d'une recette de boules blanches à la noix de coco truffées de sucre de palme liquide. On retrouve ces gâteaux cuits à la vapeur partout en Indonésie.

    Perso, j'ai préféré y mettre de la confiture de coco comme nous le suggère si bien Véro

      

    Pour cette recette, les Indonésiens utilisent souvent du colorant vert à base de pandan

    Il existe de nombreuses variétés de garniture: à base de haricots soja, d’autres à base de patates douces, de haricots rouges, certaines sont remplies d’un simple caramel…


     

     

     

    Recettes des Klepons qui font du bien (prononcer k’leuponne)

    Pour le Caramel ''Coco''

    60 g de sucre blanc

    eau

    50-60 g de noix de coco râpée

    Pour les Kelepons

    200g de farine de riz gluant

    10 cl d'eau tiède environ

    1 càc arôme pandan


    Finitions

    Noix de coco râpée pour enrobage

     

     

    Commençons par la confiture de coco :

    Faites un caramel un peu plus liquide qu'un caramel à sec (il ne faut pas que la préparation durcisse trop une fois froide), et lorsqu’il est bien roux, versez en pluie de la noix de coco râpée (sèche ou fraîchement râpée).
    Versez au fur et à mesure la noix de coco pour obtenir une bonne consistance, voir photo.

      


      

      

      


    Confection des Klepons :

    Mélangez la farine de riz gluant avec un peu d’eau tiède et le pandan.
    Il faut mettre assez d’eau pour obtenir une pâte lisse, homogène, non collante.

     

           

      

    Prélevez des petites boules de pâte, et aplatissez-les à la main pour obtenir
    des petits disques pas trop fins pour que la pâte ne se déchire pas.

    Posez une petite cuillère à café de confiture de coco refroidie, puis refermez les disques.
    Formez dès lors une jolie sphère au creu de vos paumes de mains

      

      

    Cuisson des Klepons :

    Tout doit être prêt, car l’idéal est de faire cuire les boules au fur et à mesure qu’on les façonne,
    pour éviter de les poser dans une assiette, qu’elles collent et se déchirent.

    Plongez la boule façonnée dans de l’eau bouillante (petits bouillons), elle tombe au fond de la casserole.
    Récupérez-la lorsqu'elle remonte toute seule à la surface. Parfois, la boule se colle au fond, il faut la décoller délicatement pour la « libérer », et ensuite la laisser faire.
     

    Lorsque la boule est cuite, retirez-la du feu et glissez-la dans un récipient d’eau froide pour stopper la cuisson.
    Pensez à changer l’eau au bout d’un moment pour qu’elle reste froide.

     

     

    Bien égoutter,
    puis passez la boule dans un mélange de noix de coco râpée sèche,
    jusqu’à ce qu’elle soit bien enrobée. 

    Disposez-les sur une assiette avec délicatesse.

     

      

      


    Dégustation....(le meilleur moment)

    La confiture de coco est excellement mise en valeur dans cette recette et se marie à la perfection avec le pandan,
    c’est tout comme j'aime, absolument délicieux et inhabituel en bouche !!

     

     

     

     

     

     Et après les kelepons...

    les chocopones !

     

     

    Bon d'accord je sors...  :)smileys kaos 300

     

    Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

     

    IMGP7021

     

     

    soleil

     

    Je profite de ces quelques rayons de soleil pour vous proposer un plat que je fais souvent à la maison et qui remporte un franc succès à chaque fois ! C'est exotique à souhait, coloré et goûteux .... Régalade assurée !!!

     

     

    IMGP7007

     

     

    Ce qu'il vous faut  (4 pers) !

    un bon gros poulet (ou 4 cuisses de poulet)

    2 càs bombées de poudre à colombo*

    2 oignons

    2 càs d'huile de tournesol

    thym, laurier

    un citron vert (jaune à défaut)

    4 gousses d'ail

    1/2 càc de sambal oelek (vu ici)

    1 càc de purée de gingembre

    1/2 Poivron vert, 1/2 Poivron jaune, 1/2 Poivron rouge (fac)

    Quelques morceaux d'aubergines...

     

    *La poudre de colombo est un mélange d’épices principalement utilisé dans la cuisine antillaise et est également le nom d’un plat. C’est un cousin du « Curry ». Il tient son nom de la capitale du Sri Lanka. La composition de base est constituée de quatre épices : Coriandre, Piment, Ail, Curcuma. En fonction de la région dans lequel il est composé, on y ajoute de la cannelle, du safran, de la moutarde, du poivre ou du tamarin.La base du colombo est donc ce mélange d'épices auquel on ajoute généralement des légumes et la viande mijotée longuement. Classiquement, nous préparons le colombo au  poulet, à l'agneau, au cabri et bien sûr au porc.

     

    Et... Comment fait-on ???

    Cette recette de colombo est non pimentée mais très parfumée.

    Avec ou sans légumes, tout est une histoire de goût.

    Perso, j'aime les deux versions et là nous nous sommes particulièrement régalés avec les aubergines qui ont rendu la sauce vraiment onctueuse....

    Tout d'abord la marinade. 

    Faites mariner votre poulet avec le jus de citron vert, deux gousses d'ail coupées en petits morceaux, les 2 càs de poudre à colombo, un peu de coriandre si vous avez, salez, poivrez et couvrez d'eau. Laissez reposer pendant 1 heure minimum.

    Ensuite....

    Dans un wok ou une cocotte, faites chauffer 2 càs d'huile de tournesol et faites frire votre poulet égoutté (Réservez la marinade avec ses épices pour déglacer et constituer la sauce......)

    Une fois que les morceaux de poulet sont bien dorés. Ajoutez le thym, le laurier, les oignons, et les deux gousses d'ail restantes.  Mélangez et laissez revenir quelques minutes. Ajoutez un peu d’eau si nécessaire.

    Une fois la viande bien saisie et les aromates revenues, ajoutez le sambal oelek, le gingembre, et la marinade au fur et à mesure.

     

    Votre sauce aura maintenant pris la belle couleur ocre caractéristique du colombo. Ajoutez les légumes.

    Couvrez d’eau, rectifiez l’assaisonnement et laissez mijoter 1 heure. Vérifiez le niveau d’eau en cours de cuisson et rajoutez-en un peu si nécessaire. Au bout d’une heure votre viande est fondante et votre sauce onctueuse à souhait. Le colombo est prêt !

      

    Le p'tit truc en plus ?

    "Une belle cuillère de chutney de mangue sur votre riz thaï... un vrai délice." 

     

    IMGP7020

     

    Traditionnellement le colombo se déguste accompagné de riz blanc et de légumes pays : bananes jaunes (plantains), ignames, dachines ou patates douces. Vous pouvez également préparer un gratin de christophines ou innover simplement avec quelques pommes de terre à la vapeur !

     

    Ah la la... Vivement les vacances quand même...

     

    Yahoo! Pin It

    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique