• http://ekladata.com/cookinkat.eklablog.com/perso/nougats-sesame-noir-cajou/collagenougats1.jpg

     
    J'ai appris sur le blog de Margot que la noix de cajou s'appelle "腰果 yao guo",
    en chinois "le fruit en forme de rein". Comme les cacahuètes, les noix et les sésames,
    c'est un fruit sec très apprécié en Chine grâce à sa vertu nutritionnelle.
     
     

     C'est d'ailleurs sur le blog de Margot ''recettes d'une chinoise" que j'ai trouvé cette merveille !!!!


    Avec son aimable autorisation, j'ai repris ses termes,
    qui sont largement et suffisamment explicites.

    ☆ Sa recette est ici : CLIC ! ☆

     

     N'hésitez pas à en faire car c'est croquant, craquant.... absolument délicieux !!!

     

     

     
     
     
    40 g de sésames noirs
    60 g de noix de cajou concassées
    50 g de sucre en poudre
    50 g de glucose
    40 ml d'eau
     
     
     
     
     
    http://ekladata.com/cookinkat.eklablog.com/perso/nougats-sesame-noir-cajou/collagenougats2.jpg
     
     
     
     
     
     

    Faites grillez les graines de sésame noir et les noix de cajou au four à 120°c pendant 10 à 15 min.
    Gardez les au chaud.

    Mettez le sucre, le glucose et l'eau dans une casserole, chauffez jusqu'à 165°c.
     
    ✿  ✿

    Versez les noix de cajou et les sésames, mélangez et étalez tout de suite sur du papier sulfurisé.
    Mettez un autre papier sulfurisé par dessus
    et abaissez jusqu'à 4 mm d’épaisseur avec un rouleau pâtissier.
     
    ✿  ✿

    Coupez en morceaux réguliers et laissez refroidir complètement
    avant de les ranger dans une boîte hermétique.
     
     ✿  ✿
     
     
     
     
    Et voilà !
    C'est une bonne idée de cadeau gourmand
    pour celles et ceux qui aiment les idées ''home made'' !
     
     
     
     
    http://ekladata.com/cookinkat.eklablog.com/perso/nougats-sesame-noir-cajou/collagenougatrs3.jpg
     
     
     
    Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  •  

    http://ekladata.com/cookinkat.eklablog.com/perso/Hampe-braisee/DSCF7911.JPG

     

     

    Comme Une fois n'est pas coutume,
    je suis encore allée fouiner du côté de chez Véro pour faire voyager mes papilles.
    Cette recette est celle qui me réconcilie définitivement avec la viande rouge.

    Je l'ai juste légèrement modifiée en fonction de mes goûts
    et de ce que j'avais sous la main...(recette de véro : ici)

     

     

    http://ekladata.com/cookinkat.eklablog.com/perso/Hampe-braisee/DSCF7918.JPG

     

     

    Sua Rong Haï
    Les Larmes du Tigre, qui sont tellement bonnes
    qu’elles font pleurer les filles de reconnaissance car c’est bon pour le régime



     

     

    Pour la grillade :

    4 beaux filets de boeuf
    600 g de hampe de boeuf pour moi

    2 càs de sauce de soja claire

    1 cuillère à soupe de miel
    remplacée par de la sauce mirin

    poivre de kampot

     

    http://ekladata.com/cookinkat.eklablog.com/perso/Hampe-braisee/tigretatouage-de-tigre-13965878.jpg

    Pour la sauce et le dressage :

    1 petit bouquet de coriandre fraîche

    1 petite botte de ciboule
    (ou ciboulette à défaut)

    sauce nam pla
    (ou nuoc mam ou sauce de poisson)

    2 càs de jus d’un citron vert

      1 gousse d’ail écrasée

    1 càc de purée de gingembre

    Quelques râpures de combawa

     sucre en poudre (pas mis)

    2 cuillère à soupe de poudre de riz grillé (pas mis)

    piment oiseau (-fac-)
    débarrassé de ses graines si on veut quelque chose d’un peu plus doux

     

     

    http://ekladata.com/cookinkat.eklablog.com/perso/Hampe-braisee/DSCF7910.JPG

     

     

     

     

     

     Mélanger la sauce de soja claire de la marinade avec le miel (sauce mirin pour moi), le poivre.
     Mettre les filets de boeuf à mariner dans cette sauce pendant le reste de la préparation de la recette.


     Prendre la moitié du bouquet de coriandre et hacher les herbes finement.
     Dans un bol, verser 2 cuillères à soupe de nam pla, 3 cuillères à soupe de jus de citron vert, 2 cuillères à soupe de sucre en poudre et 2 cuillères à soupe d’eau. Ajouter la coriandre hachée, l’ail écrasée, des paillettes de piment à volonté (fac) et bien mélanger. Laisser reposer et les saveurs se mélanger tranquillement...

    Ciseler grossièrement la ciboule, détacher les feuilles de coriandre restant.
     Lorsque les herbes & la sauce sont prêts, que le riz est chaud et fumant, allumer le grill.


    Saisissez vos morceaux de hampe 3 mn de chaque côté,
    puis ajoutez toute la marinade à la fin, en secouant la poêle, et retirez aussitôt du feu.


    Disposez la viande sur une planche en bois.

     Découpez la viande en fines lamelles, puis dressez dans l’assiette
    à l’aide d’une spatule pour ne pas défaire le filet découpé.

    Arrosez de sauce, parsemez de poudre de riz grillé si vous avez,
    & de poivre de kampot passé au mortier.
    Pour moi ce sera quelques haricots plats pour décorer et de la coriandre fraîche...

      

    Et voilà !


    http://ekladata.com/cookinkat.eklablog.com/perso/Hampe-braisee/DSCF7907.JPG

     

     

     

    Dégustez de suite avec un peu de riz parfumé (thaï, basmati...) , un peu de légumes...

     &

    * Enjoy *

     

     

    http://ekladata.com/cookinkat.eklablog.com/perso/Hampe-braisee/DSCF7923.JPG

    Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  •   

    Les accras de morue, c'est l’apéritif typique des Antilles, que vous connaissez sans doute déjà.
    L’accra est une pâte à beignet, épicée dans laquelle on ajoute de la morue.

    Pour cette fois, j'ai remplacé la morue par des sardines. Ce n'est pas pareil mais le résultat est tout à fait plaisant.

    La prochaine fois, je vous proposerai la recette avec de la morue et du combawa....

     

     
    source des images : Geo.fr

      

     

    pour une quinzaine d'accras...

    140 g de farine

    1 càc rase de levure

    25 cl d'eau

    125 g de sardines cuisinées à l'ancienne
    perle

       (à remplacer par 170 g de chair de morue
    dessalée pour les accras authentiques...)

    1 càc de purée de gingembre

    1 échalotte (15g env.)
    (ou un p'ti oignon de taille moyenne)

    1 gousse d'ail écrasée

    1 càs de jus de citron lime

    piment selon les goûts

    cives

    sel, poivre

    huile de friture

     

     

       

     

     

     

    Mettez dans un bol la farine, l'ail coupé en tous petits morceaux, le jus de citron, la cive, l'échalote, le piment rouge (si vous voulez), le gingembre et mélangez le tout quelque peu.
    Ajoutez un verre à moutarde d'eau (à peu près). I
    ncorporez la levure. Mélangez le tout.
    Ajoutez en tout dernier lieu les sardines que vous aurez émiéttées.

     

     Ajoutez l'eau au fur et à mesure surtout, vous devez obtenir une pâte semi épaisse (voir photo).

      

      

    Laissez reposer votre pâte au moins une trentaine de minutes.

    Faites ensuite chauffer l’huile de friture. A l'aide d'une cuillère à café, déposez une petite quantité de pâte dans l'huile chaude. Retirez les accras de l'huile lorsqu'ils sont bien dorés.

     

    Déposez-les sur du papier absorbant.

       

    Il faut que l'huile soit bien chaude pour qu'ils soient saisis !
     L’huile est assez chaude quand l’accra remonte immédiatement à la surface.

    Testez donc toujours la pâte avec un ou deux beignets
    formés à l’aide d’une petite cuillère avant de vous lancer...


    Croustillants à l'extérieur & moëlleux à l'intérieur...

      


    source de l'image : linternaute.com

      

    Ces accras de morue peuvent être servis dans du pain avec de la salade
    pour retrouver la tradition du goûter comme aux Antilles.

      

    *** à servir accompagné d'un ti punch coco ou de quelques crudités ***

     

    Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

      

     

      

    C'est une recette sur laquelle j'ai flashé depuis que je l'ai vue chez Cuisine Métisse.
    Et puis actuellement j'ai terriblement envie de noix de coco donc c'est tout bon !

    D'après ce que j'ai pu lire sur le net, il s'agit d'une recette de boules blanches à la noix de coco truffées de sucre de palme liquide. On retrouve ces gâteaux cuits à la vapeur partout en Indonésie.

    Perso, j'ai préféré y mettre de la confiture de coco comme nous le suggère si bien Véro

      

    Pour cette recette, les Indonésiens utilisent souvent du colorant vert à base de pandan

    Il existe de nombreuses variétés de garniture: à base de haricots soja, d’autres à base de patates douces, de haricots rouges, certaines sont remplies d’un simple caramel…


     

     

     

    Recettes des Klepons qui font du bien (prononcer k’leuponne)

    Pour le Caramel ''Coco''

    60 g de sucre blanc

    eau

    50-60 g de noix de coco râpée

    Pour les Kelepons

    200g de farine de riz gluant

    10 cl d'eau tiède environ

    1 càc arôme pandan


    Finitions

    Noix de coco râpée pour enrobage

     

     

    Commençons par la confiture de coco :

    Faites un caramel un peu plus liquide qu'un caramel à sec (il ne faut pas que la préparation durcisse trop une fois froide), et lorsqu’il est bien roux, versez en pluie de la noix de coco râpée (sèche ou fraîchement râpée).
    Versez au fur et à mesure la noix de coco pour obtenir une bonne consistance, voir photo.

      


      

      

      


    Confection des Klepons :

    Mélangez la farine de riz gluant avec un peu d’eau tiède et le pandan.
    Il faut mettre assez d’eau pour obtenir une pâte lisse, homogène, non collante.

     

           

      

    Prélevez des petites boules de pâte, et aplatissez-les à la main pour obtenir
    des petits disques pas trop fins pour que la pâte ne se déchire pas.

    Posez une petite cuillère à café de confiture de coco refroidie, puis refermez les disques.
    Formez dès lors une jolie sphère au creu de vos paumes de mains

      

      

    Cuisson des Klepons :

    Tout doit être prêt, car l’idéal est de faire cuire les boules au fur et à mesure qu’on les façonne,
    pour éviter de les poser dans une assiette, qu’elles collent et se déchirent.

    Plongez la boule façonnée dans de l’eau bouillante (petits bouillons), elle tombe au fond de la casserole.
    Récupérez-la lorsqu'elle remonte toute seule à la surface. Parfois, la boule se colle au fond, il faut la décoller délicatement pour la « libérer », et ensuite la laisser faire.
     

    Lorsque la boule est cuite, retirez-la du feu et glissez-la dans un récipient d’eau froide pour stopper la cuisson.
    Pensez à changer l’eau au bout d’un moment pour qu’elle reste froide.

     

     

    Bien égoutter,
    puis passez la boule dans un mélange de noix de coco râpée sèche,
    jusqu’à ce qu’elle soit bien enrobée. 

    Disposez-les sur une assiette avec délicatesse.

     

      

      


    Dégustation....(le meilleur moment)

    La confiture de coco est excellement mise en valeur dans cette recette et se marie à la perfection avec le pandan,
    c’est tout comme j'aime, absolument délicieux et inhabituel en bouche !!

     

     

     

     

     

     Et après les kelepons...

    les chocopones !

     

     

    Bon d'accord je sors...  :)smileys kaos 300

     

    Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

     

      

     

    Cet hiver, la cuisine d’auteur se laisse doubler par la comfort food
    dans la grande course des tendances culinaires.

    Le froid s’installe, les jours raccourcissent inexorablement et les envies de fromage fondu,
    de bœuf braisé, de chocolat chaud au coin du feu se font sentir.
    Perso, j'aime bien me recentrer et retourner vers les saveurs que j'affectionne le plus.
    Et là, il faut le dire, j'ai toujours beaucoup aimé les saveurs asiatiques.

    Malheureusement, les Frères Tang ne sont pas mes voisins de pallier donc le plus à dur à trouver là où j'habite
    ce sont bien les ingrédients qui feraient mon bonheur au quotidien. Je dois faire 90 km AR pour ça. Quel bazar !
    C'est ça d'habiter dans l'orifice de l'arrière train du félin domestiqué.... ça aide pas !

     

     

    Bon, trève de blablas, passons à la recette !

      

    Alors pour cette recette, je me suis beaucoup inspirée de la méthode de Margot
    donc vous retrouverez essentiellement ses astuces & ses propos.
    C'est une façon pour moi de la mettre à l'honneur.
    sa recette est ici : clic !

    J'aime trop ce qu'elle fait... BIG UP MARGOOOOOTTTT !!!

      

    Je suis courageuse mais pas kamikaze. Margot propose un mélange de 2 fécules mais moi j'ai préféré acheter un mélange tout prêt et idéalement dosé et force est de croire que j'ai bien fait ! Le résultat est à la hauteur de toutes les espérances de la novice que je suis, il suffit donc de bien suivre les instructions.....

     

         

     

     

    . . . Et c'est tout ?

    Oui c'est tout !!!!!!!

      

    ''Pour réussir, il faut d'abord comprendre la pâte pour ces raviolis crevettes.
    C'est une pâte à base de fécule, non de farine. L'utilisation de fécule permet d'avoir une pâte translucide, mais en même pas facile à manipuler pour le pliage.'' dixit Margot

      Je vous invite à aller voir son billet car elle vous explique les différentes combinaisons de fécules possibles
    et leurs intéractions respectives, c'est super intéressant.

      

      
    Pour une trentaine de raviolis vapeur
    Pour la pâte 
    125 g de fécule toute prête (riz/tapioca)
    1/4 l d'eau bouillante
    1 càc d'huile végétale
    1 pincée de sel
     
    Pour la farce aux crevettes:
    300g de crevettes
    1 càs d'huile de tournesol
    1 càc d'huile de sésame
    1-2 càs de sauce de soja claire
    quelques feuilles de coriandre
    1 toute petite gousse d'ail écrasée


    un peu de sel
    un peu de poivre du moulin

      

      

      

      

    Commencez par la pâte...
    Et là ya du boulot !
    Versez de l'eau brûlante d'un seul coup sur le mélange de fécules, à l'aide d'une fourchette ou d'une paire de baguettes, mélangez jusqu'à la formation d'une boule (perso, j'ai utilisé une cuillère en bois).
    Indications de Margot : Pourquoi l’eau chaude et pas l’eau froide ? L’eau chaude permet de précuire la fécule de blé et offre une bonne coagulation. Si l’eau est froide, on obtiendra un mélange liquide de type pâte à crêpe.
    Laissez reposer la pâte pendant 15 min.
    Au bout de 15 min, incorporez l'huile dans la pâte, pétrissez pour avoir une boule homogène et lisse.
    Huilez-vous légèrement les mains ce sera plus facile pour se dépatouiller !
    Laissez reposer la pâte pendant 15 min en couvrant d'un film alimentaire.
     
     
     

     

    Poursuivez avec la farce !
     allez...courage !

    Laver le morceau de gingembre, garder la peau, couper deux tranches pas trop fines, hacher finement.
    Ciseler finement les tiges de coriandre.

     '' En Chine, on ne pèle pas le gingembre. Le gingembre est connu pour son pouvoir excitant aphrodisiaque, tandis que la peau de gingembre a des vertus médicinales et apaisantes...'' M. 

     

    Décortiquez et mixez vos crevettes, incorporez ensuite le gingembre et l'ail râpés, un peu de sel dans la pâte de crevettes. A l’aide d’une petite cuillère, bien mélanger. Puis ajouter les tiges de coriandre ciselées.
    Mélanger. Couvrir d’un film plastique et laisser reposer au réfrigérateur.

     

     

    Et si on faisait des cocottes en papier ? Non, on fait des raviolis !!!!
    Allez on continue, on plie !!!
      
    Partager la boule de pâte en 3 ou 4 petits pâtons. Former chacun un boudin de 1,5 cm de diamètre.
    Couper des petits bouts de pâte de 2 cm de long. Former des boulettes.
    Garder l’excédent de pâte couvert d’un film alimentaire (ou linge humaide) afin qu’elle ne sèche pas. 
    Abaissez doucement les morceaux en petites galettes. Étalez ces galettes toujours doucement en disque rond. Mettez environ une cuillère à café de farce (pour les débutants) au milieu du disque puis pliez.
     
     
    Merci Margot !!!
    C'est la technique du ''pouce-pouce'' ! (rha la la...jeu de mots à 10 balles)
    C'est comme ça que je l'appelle car pour l'avoir vu faire au SBC6, démo que j'aurai loupé pour rien au monde,
    elle ramène la pâte du pouce vers l'autre avec un pli parfait ! C'est trop fou.
    Bon, faut que je continue à bosser le pliage hein....
     c'est pas super joli comme les siens hein, mais je fais de mon mieux !
     
     
     
     
     
     
     
     


     
      
      
     
    ça commence à le faire, on voit le bout du tunnel hein ouais ?:
    La cuisson maintenant, je commence à avoir les crocs !!!!
      

    Mettez du papier sulfurisé troué ou des tranches de légumes (carottes par exemple).
    Faites cuire à la vapeur pendant 5 à 6 min à partir d'ébullition.
      
      
      
      
      
     

     
      
    Servir les ha kao chauds accompagnés de sa sauce au soja vinaigrée… C’est un vrai régal.
    On peut les conserver dans une boîte hermétique au frais pendant un jour ou deux, puis les réchauffer à la vapeur.
     
      
      
    Vous pourrez ainsi vous concocter une délicieuse soupe à base de bouillon pour Pho,
    de somen, de coriandre, de poivre de Kampot, crevettes et de .... HaKao bien sûr !!!!!
     
     
     
     
     
     
     
     
      
     
    Yahoo! Pin It

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique